free porn
black girl porn
watch free porn
hd porn
indian porn
Configurations Error(!)
Arcuelh ACTUALITE Occitania et Exagonale Jornada deus 20 ans de la Tor deu Borrèu

Jornada deus 20 ans de la Tor deu Borrèu

20 ans de vita, 20 ans de luta! (version òc e fr)

L’an 2012 tà Libertat! Bearn qu’estó marcada per la celebracion deus 20 ans deu son estanquet associatiu, la Tor deu Borrèu. Un lòc vadut famós sus Pau e en Bearn entà las personas concientisadas qui vòlen cambiar aqueth monde, mes tanben entaus hestaires vienguts cercar un endret uman luenh deu sistemi consumeriste.

 

 

Aqueste dissabte qu’avem volut mesclar la hèsta e la luta, duas caras d’un medish punt de vista sus la vita. Peu vrèspe qu’avem perpausat ua batalèra a l’entorn deus lòcs de vita dens l’idea d’autonomia populara, idea hòrt presenta dens lo projècte “Autonomias” portat per Libertat!

Entad açò, qu’avevam invitat camarades bascos de mantuns Gaztexe (casas de joens autogeradas) e dus camarades de Libertat!, l’un vienut presentar lo projècte Larada (Gaztexe occitan) e l’aute presentar la Tor deu Borrèu e l’associacion Alandar (associacion socio-culturau aussalesa).

Aquesta devisada que’ns confortè dens l’idea que l’aviéner politic non poderà pas passà’s de lòcs de vita on se cristalisaràn las lutas locaus, que sian politicas, culturaus o sociaus. Dens aqueste monde qui s’opausa mei anar mei a la quita idea de hèsta, dab ua preséncia policièra opressanta, poder viver dens lòcs shens contra-ròtle estatic qu’ei un enjòc deus màgers a la nosta epòca. Qu’ei l’idea mestressa que la politica non pòt pas estar desseparada de la vita.

La Tor deu Borrèuque s’ei fixat despuish la debuta de sauvar e tornar vitalisar la nosta cultura autoctòna Bearnoccitana. La portada d’aqueth lòc au nivèu de la presa en conte de la nosta cutura pròpia qu’ei mauaisida de quantificar. Mes çò de segur qu’ei que la Tor a jogat un ròtle important despuish 20 ans. En seguir aqueste combat long, qu’avevam invitat los Menestrèrs Gascons entà viéner animar un bal Gascon dinamic, luenh deus “clichés” oficiaus. Las quilhas de sheis qu’èran tanben a l’aunor entà muishar que lo mot “divertí’s” e’s pòt mesclar dab jòcs ancestraus. La nosta cultura qu’ei plan viva e ne la deisharem pas crebar.

L’eveniment deu vrèspe qu’estó l’arribada d’un bus de Catalans de Vila de Gracia (un barri de Barcelona) qui seguiva lo grop Igitaia. Que’ns an hèit un espectacle de Bastonèra, dansa catalana ritmada e impressionanta. Amics Aragonés tanben qu’èran vienut dab lo grop Mallacán tornant brembar los ligams hòrts enter lo Sud e lo Nòrd deus Pirinèus.

Mantuns taulèrs qu’èran presents, notadament l’associacion França-Palestina (AFPS), qui’ns a tornat au cap la cauma de la hami de quauques 1600 presones palestinians. L’associacion “la hromiguèra” qui ei ua associacion socio-culturau joenòta. Qu’organiza un hestenau “Sur les bords du Gave” e que vs invitam a anà’i.

Fin finau qu’avom rendetz-vs dab quate grops dens la sala de La Route du Son: Patator, Varlin, Igitia e Mallacán qu’an hicat lo huec mei de quate òras. Que volem arremercejar l’associacion PCP e la Route du Son shens qui un eveniment d’aqueths qu’auré estat mei complicat d’organizar.

Mes qu’aurén estat los 20 ans de la Tor shens ua serada de’s brembar dens aqueste lòc mitic.

Dab vin blanc e conviccion, qu’avem acabat lo dia dens lo gai e l’alegria.

La Tor, lòc unic.


version fr

20 de vie, 20 ans de lutte!

 

L'année 2012 pour Libertat! Béarn fut marquée par la célébration des 20 ans de son bar associatif, la Tor deu Borrèu. Lieu devenu, au fil des années, incontournable sur Pau et en Bearn, pour les personnes conscientisées voulant changer ce monde, mais aussi pour les fêtards en quête d'un endroit humain hors des circuits consuméristes.

Ce samedi, nous avions bien sûr décidé de mêler la lutte et la fête, deux faces d'une même vision de la vie. Nous avons proposé dans l'après midi une discussion autour des lieux de vie dans l'idée d'autonomie populaire, idée qui émane du projet Autonomies porté par Libertat! (vous pouvez trouver notre brochure ici).

Pour cela, nous avions invité des camarades basques de différents gaztetxe (maisons de jeune autogérées) et deux camarades de Libertat!, l'un venant présenter le projet Larada ("gaztetxe" occitan), l'autre nous présentant la Tor deu borrèu et l'association Alandar.(association socio-culturelle ossaloise).

Cette discussion nous a conforté dans l'idée que l'avenir politique ne pourra se passer de lieu de vie où se cristalliseront les luttes locales, qu'elles soient politiques, culturelles ou sociales. Dans un monde qui réprime et interdit de plus en plus l'idée même de fête, par des dispositifs policiers toujours plus étouffants, pouvoir vivre dans des lieux sans contrôle étatique est un enjeu majeur de notre époque. C'est l'idée maitresse que la politique ne peut être séparée de la vie.

La Tor du Borrèu s'est fixé, depuis le début, le sauvetage et la revitalisation de notre culture autochtone Béarnaise/Occitane. La portée de ce lieu au niveau de la prise en compte de notre culture propre est difficilement quantifiable, mais il est sûr que, depuis 20 ans, la Tor a joué un rôle important. Poursuivant ce long combat, nous avions invité les Menestrès Gascons pour venir animer un bal Gascon dynamique, loin des clichés officiels. Les quilles de six étaient aussi à l'honneur pour démontrer que le mot s'amuser peut se conjuguer avec des jeux ancestraux. Notre culture est bien vivante et nous ne la laisserons mourir pour rien au monde.

Cette après-midi fut marquée par l'arrivée d'un bus de Catalans venant de Vila de Gracia (quartier de Barcelona), ils suivaient le groupe Igitaia. Ils nous ont fait une démonstration de Bastonèra, danse traditionnelle catalane, rythmée et impressionnante. Des camarades Aragonais étaient venus nous visiter pour rappeler les liens culturels forts qui nous unissent en tant que Pyrénéens et Occitan.

Différents stands étaient présents, notamment l'association France-Palestine (AFPS), qui nous a rappelé la grève de la faim de près de 1600 prisonniers palestiniens, ainsi que l'association la Fourmilière, qui est une toute jeune association socio-culturelle. Elle organise un festival sur les bords du Gave à laquelle nous vous invitons à participer et vous amuser.

Après cette après-midi animée nous avions rendez-vous avec quatre groupes dans la salle de la Route du Son. Patator, Varlin, les catalans d'Igitaia et les Aragonais de Mallacan ont mis le feu pendant plus de quatre heures. Nous tenons à remercier l'association PCP et la Route du Son sans qui un tel événement aurait été, de loin, beaucoup plus compliqué à organiser.

Mais qu'auraient été les 20 ans de la Tor sans une soirée mémorable dans ce lieu mythique. Avec vin blanc et conviction, nous avons terminé cette journée à marquer dans les annales dans la joie et la bonne humeur.

La Tor, lieu unique.






 

Veuillez svp indiquer le montant

Easy Joomla Paypal Payment / Donations Module

festenal de montcuc 2011



Nouveautés