APERET
(oc e fr plus bas)

Libertat ! (esquèrra revolucionària d'Occitania) qu’apèra tots los moviments, sindicats, partits, associacions, collectius, actors de la vita sociau o personas, a sostenir la nosta organizacion de cap tà la hurgada politica organizada per l'Estat francés.

En efèit despuish mantuns mes e a mantuas represas (5 convocacions) sòcis de Libertat ! que son estats convocats per la policia e un camarade que passerà dabant lo tribunau lo 17 d’octobre de 2014 a 8ò45 a Pau. Aqueth procès que segueish las violéncias policièras qui’s debanèn a Pau au parat de la Hèsta de la musica de 2014. La policia qu’a violentament atacat ua hèsta de la musica, organizada per la Tor deu Borrèu, lòc politic e associatiu de Libertat ! dens lo barri deu Hedàs. Aquera trucassada, shens diplomacia ni somacion deus "guardians de la patz", que s’ei acabada per preson ferma entà duas personas e un ajornament entà duas autas personas presentas pendent la hèsta, n’ei pas un azard tà nosautes.

De mei, qu’èm inquietats peu poder judiciari dens l’encastre d'un tract de qui avèvam escriut en responsa d’ua ennau ataca contra lo pòple occitan, via las soas escòlas Calandretas (écoles immersives en occitan), aquiu  qui cercava de’n barrar ua. Dens aqueste tract que qualifiam lo prefècte deus Pirenèus Atlantics de « persona mespresabla, qui ageish de faiçon desleiau » en pr’amor deus sons agissaments, sia : « salòp », çò qui ei punit per las leis republicanas. Aqueth dossier qu’ei dejà dens las mans deu procuraire mes que podem crànher un procés. Aqueths dus ahars ligats que semblan mei tà nosautes a venjença que non pas de justicia. L’objectiu estant de bastir un dossier entà har barrar lo noste lòc politic e n’acabar dab Libertat ! en balhà’ns esmendas. Solide, arren n’ei hèit mes qu’avem dejà despensas d'avocats qui entà ua organizacion com la nosta ei dejà consequenta. La Tor deu Borrèu qu’ei despuish 22 ans un lòc de vita e de luta qui, au delà de la soa implantacion dens lo barri, ei un espaci de convergéncia politica e sociau.

Dens aqueth sens qu’aperam totas e tots revolucionaris, totas e tots progressites aunèstes e mei largament totas las e los qui pensan que i a quauqu’arren qui va mau dens aqueth pais a’ns sostiéner moraument e financierament. Entà’ns deféner qu’avem besonh que l’informacion sia largament difusida e d’ua empara populara consequenta.

Un comitat de sostien qu’ei dejà creat dens la mira de federar e d'organizar la resisténcia. Qu’insistim suu hèit que tot aquò ei politic, la nosta defensa que’n serà tanben.

Tots a Pau dabant lo tribunau lo 17 d’octobre 2014 a 8ò45.
La resisténcia qu'ei ua question de dignitat.
Occitania, socialisme et libertat ! La Tor vivra !

Amassada deu comitat/reunion du comité, le vendredi 3 octobre à 19h salle au complexe de la République (salle 607) à Pau.

Tà'n saber mei/en savoir plus : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://comitat-libertat-tor.blogspot.fr/

Lo comitat.

-----
APPEL

LIBERTAT ! (gauche révolutionnaire d'Occitania) appelle tous les mouvements, syndicats,  partis, associations, collectifs, acteurs de la vie sociale ou individus, à soutenir notre organisation  face au harcèlement politique orchestrée par l’État français. 
 En effet depuis plusieurs mois et à plusieurs reprises (5 convocations) des militants de Libertat ! ont été convoqués par la police et un camarade passera devant le tribunal le 17 octobre 2014 à 8h45 à Pau.
Ce procès fait suite aux violences policières qui ont eu lieu à Pau lors de la fête  de la musique de 2014. La police a violemment attaqué une fête de la musique, organisée par la Tor du Borrèu, lieu politique et associatif de Libertat ! dans le quartier du Hédas.

Cette échauffourée, sans diplomatie ni sommation de la part des "gardiens de la paix", s'est soldée par de  la prison ferme pour deux personnes et du sursis pour deux autres présentes lors de la fête et cela n'est pas un hasard pour nous. En effet, nous sommes de plus inquiétés par le pouvoir judiciaire dans le  cadre d'un tract que nous avions écrit en réponse à une énième attaque contre le peuple occitan, via ses écoles : Calandretas (écoles immersives en occitan). Ici qui visait à fermer une de ces  écoles. Dans ce tract nous qualifions le préfet des Pyrénées Atlantiques de « personne méprisable,  qui agit de manière déloyale » à cause de ses agissement, soit : « salaud », ce qui est formellement  puni par les lois républicaines. Ce dossier est d'ores et déjà dans les mains du procureur mais nous  pouvons craindre un procès. Ces deux affaires liées ressemblent plus pour nous à de la vengeance  qu'à de la justice. Le but étant de constituer un dossier pour faire fermer notre lieu politique et en  finir avec Libertat!
en nous donnant des amendes. Bien sûr, rien n'est joué mais nous avons déjà  des frais d'avocats qui pour une organisation comme la notre sont conséquents. La Tor du Borrèu est depuis 22 ans un lieu de vie et de lutte qui, au delà de son implantation dans le quartier, est un  espace de convergence politique et social.

  Dans ce sens nous appelons toutes et tous révolutionnaires, toutes et tous progressistes sincères et plus largement toutes celles et ceux qui pensent qu'il y a quelque chose qui va mal dans ce pays à nous  soutenir moralement et financièrement. Pour nous défendre nous avons besoin que l'information  soit largement diffusée et d'un appui populaire conséquent.

  Un comité de soutien est déjà créé dans le but de fédérer et d'organiser la résistance. Nous  insistons bien sur le fait que tout cela est politique, notre défense le sera aussi.

Tous à Pau devant le tribunal le 17 octobre 2014 à 8h45.
La resisténcia qu'ei ua question de dignitat.
Occitania, socialisme et libertat ! La Tor vivra !

Amassada deu comitat/Reunion du comité de soutien :
vendredi 3 octobre à 19h salle au complexe de la République (salle 607).

Tà'n saber mei/en savoir plus : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://comitat-libertat-tor.blogspot.fr/

Lo comitat.