Version òc e fr et le manifeste d'Askatasuna.

LIBERTAT! que sostien shens deca lo movement ASKAPENA cap a la repression miat per l'estat espanhòu.Lo pòple basca qu'a un problem que s'apèra l'Espanha (e França d’alhors). Lo movement Basca qu'a hèit la soa prova d'ua volontat d'avançar suu camin de la patz, mès fin finau, quan hasèn la sègas, que arrecoltan sonque que la repression. Qu'avem tostemps sostienut lo pòple basca e lo son movement popular e que volem continuar sus aqueth camin. La borgesia espanhòla qu’ei ipòcrita, coma totas las borgesias, ne vòu pas acabar dab la violencia mès dab lo movement popular basca. Pr’amor aquesth movement qu’ei tanben lo representant de la classa obrièra e de las classas popularas, classas las mei oprimidas deu pòple basco. Qu’ei donc ua ataca franca contra la luta entà la revolucion socialista e l’autodeterminacion, drèt democratic inalienable

L'internacionalisme qu'ei ua necessitat cap a l’imperialisme.

Autodeterminacion de tira !

Gora Euskal Herria Sozialista !

LIBERTAT ! soutient sans faille le mouvement ASKAPENA face à la répression organisée par l’Etat espagnol. Le peuple Basque a un problème qui se nomme Espagne (et France d’ailleurs). Le mouvement Basque a fait la preuve de sa volonté d’avancer sur le chemin de la paix, mais à la fin, il ne récolte que la répression. Nous avons toujours soutenu le peuple basque et son mouvement populaire et nous voulons continuer sur ce chemin. La Bourgeoisie espagnol est hypocrite, comme toutes les bourgeoisie, elle ne veut pas en finir avec la violence mais avec le mouvement populaire basque. Parce que ce mouvement est aussi le représentant de la classe ouvrière et des classes populaires, classes les plus opprimées. C’est donc une attaque franche contre la lutte pour le socialisme et l’autodétermination, droit démocratique inaliénable.

L’internationalisme est une arme face à l’impérialisme.

Autodetermination mainten    ant !

Gora Euskal Herria Sozialista !

 

 

 

Manifeste de solidarité internationaliste face au procès contre Askapena et les 5 camarades internationalistes basques :

 

Askapena est une organisation internationaliste appartenant au mouvement populaire basque qui a à son actif 27 années de luttes et d’engagements. Son but est que le Pays basque soit internationaliste. Pour y arriver Askapena participe à la construction nationale et sociale pour atteindre l’indépendance et le socialisme pour le Pays basque et pour les autres peuples. Il y a cinq ans, l’État espagnol a arrêté huit de ses militants et désormais il demande six ans de prison pour cinq d’entre eux ainsi que l’ interdiction de l’organisation.

Il y a cinq ans, huit camarades internationalistes basques ont été arrêtés. Le Parquet de l’État espagnol, vient de rendre public sa décision : six ans de prison pour cinq des huit camarades, l’interdiction ainsi que la dissolution d’Askapena, de l’association des fêtes de Bilbao « Askapeña », de l’association « Herriak Aske » et de la société de commerce équitable Elkar-Truke. C’est une nouvelle attaque répressive contre le peuple basque qui s’ajoute à la longue liste de mesures fascistes par lesquelles le gouvernement espagnol a fermé des médias et interdit des partis politiques et organisations du mouvement populaire.

Cette fois, l’État espagnol s’en est pris directement à l’internationalisme. Comme État impérialiste, il veut désamorcer le travail réalisé depuis des décennies par ces militants. Notre internationalisme est engagé avec la lutte de notre propre peuple. Notre internationalisme vise à apporter sa solidarité aux différents processus révolutionnaires dans le monde ainsi qu’à recevoir la solidarité des autres peuples engagés.


Comme si cela ne suffisait pas, l’État cherche à criminaliser aussi la solidarité internationaliste que reçoit le Pays basque. Selon sa conception réactionnaire, le travail que nous faisons en tant que Euskal Herriaren Lagunak (Comités de solidarité avec le peuple basque) serait de simples appendices d’Askapena à l’étranger. Il essaye aussi de criminaliser les différentes brigades basques qui, depuis des décennies, sont envoyées depuis le Pays basque pour connaître les réalités des différents peuples en lutte. Mais, que peut-on attendre d’un État impérialiste ? Ils peuvent difficilement comprendre notre être internationaliste, ils peuvent difficilement comprendre que l’internationalisme est la tendresse des peuples. Pour nous, la lutte du peuple basque est digne de soutien du fait de la légitimité gagné par sa lutte, du fait de son attitude rebelle et du fait de son objectif de libération nationale et d’émancipation sociale. Parce que nous considérons la lutte du Pays basque comme la notre, et parce que nous l’avons ainsi décidé, nous allons continuer à démontrer notre solidarité avec la lutte de ce pays frère.

Nous encourageons les différentes personnes, collectifs et organisations à soutenir ce Manifeste, et à faire siennes ses exigences et ses engagements :

- Fin de tous les procès politiques contre le peuple basque, en particulier, le procès contre Askapena et les cinq internationalistes basques.
– Fin de la criminalisation de l’internationalisme, en particulier en ce qui concerne la solidarité avec le peuple basque.
– Nous nous engageons à continuer à travailler la solidarité internationaliste entre les peuples, particulièrement avec le Pays basque.

Parce que nous sommes internationalistes, Euskal Herria ne marche pas seule !

LIBERTAT tient à porter soutien à l'organisation internationaliste ASKAPENA et à ses 5 millitants !
SOLIDARITAT DAB LOS PÒBLES EN LUTA ! ELKARTASUNA ! ASKAPENA e los sons 5 militants ASKATU ! LIBERTAT !