Arrêt immédiat de l’agression israélienne – sanctions contre Israël
Après des jours de bombardements intensifs de la bande de Gaza, une nouvelle étape dans l’horreur a été franchie avec le déclenchement par l’état d’Israël d’une offensive terrestre et la destruction d’un quartier entier de Gaza, Shujaeya, qui à elle seule a tué plus de 100 personnes.


Plus de 140 habitants palestiniens de Gaza ont été tués dans la seule journée du 20 juillet. Un autre massacre a eu lieu dans les quartiers de Khuza’a et Abasan, ce matin, faisant un bilan provisoire de 40 morts et 155 blessés, portant le nombre de victimes palestiniennes à au moins 658 tués dont 165 enfants, 71 femmes et 48 personnes âgées et 4200 blessés( bilan relevé le 23 juillet à 13h).
Une nouvelle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au prétexte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gouvernement palestinien d’entente nationale, (condition pourtant nécessaire à tout progrès vers une paix juste), et poursuivre la conquête coloniale.
Devant cette situation, les gouvernements occidentaux "dénoncent l'engrenage de la violence" sans désigner le responsable de cette nouvelle tragédie et appellent seulement le gouvernement israélien à la "retenue". Le président François Hollande a cautionné l'agression d'Israël contre la population de Gaza en déclarant, à la suite de son entretien téléphonique avec Benyamin Netanyahou le 9 juillet dernier, qu'il appartenait au gouvernement israélien de « prendre toutes les mesures pour protéger la population face aux menaces ».

L'Union Européenne a un outil simple : la suspension de l'accord d'association avec Israël qui lui accorde des avantages économiques. Cet accord est conditionné par le respect des droits humains, ce qui n'est pas le cas avec la colonisation et les murs illégaux selon le droit international et évidemment cette nouvelle agression contre la population de Gaza.

Pour dénoncer la passivité coupable de nos gouvernants et obtenir des actions concrètes de la France, en s’appuyant sur le Conseil de sécurité de l'ONU et l'Union Européenne, nous appelons à manifester :
· Pour l’arrêt immédiat des bombardements et la levée immédiate du blocus illégal et criminel de Gaza, · Pour l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem
· Pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international,
· Pour le soutien au peuple palestinien et au gouvernement d’entente nationale,
· pour l'arrêt de la colonisation et de l'occupation et l'application des droits nationaux du peuple palestinien,
· pour obtenir que le peuple palestinien soit placé sous protection internationale.
· Pour la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens.

Marcha Dissabte 26 de Julhet a 13h30
Samedi 26 juillet 2014 à 13h30 à partir du lac de l’Ousse des Bois jusqu’à la Préfecture de Pau
Manifestation samedi 26 juillet à 15h devant la Préfecture de Pau

Signatari :
Association France Palestine Solidarité, Ligue des Droits de l’Homme, Mouvement de la Paix, Union Juive Française pour la Paix, Libertat,
Mouvement contre le Racisme et l’Amitié entre les Peuples, la Cimade, Emmaüs Lescar Pau, Mémoire de l’Espagne Républicaine, Parti Communiste
Français, Nouveau Parti Anticapitaliste, Rassemblement Organisé des Communistes Marxistes Léninistes, République et Socialisme, Parti de
Gauche, Ensemble, Démocratie et Socialisme, Parti Communiste des Ouvriers de France, Nouvelle Donne,
Edités par nos soins – ne pas jeter sur la voie publique