Mes la luta n'ei pas acabada.

 

La Commission d'enquête publique qu'a balhat un avis desfavorable a la declaracion d'utilitat publica pertocant los projèctes de linhas a grana vitèssa Bordèu-Tolosa e Bordèu-Dacs. La comission qu'arcasta ad aqueths projèctes, dits GPSO (Grand Projets ferroviaires Sud-Ouest), de miaçar l'environament e, sordeish taus tanhents de las LGV, la comission qu'estima qu'aqueths projèctes concentraran mei l'activitat economica a l'entorn de las metropolas de Bordèu e Tolosa, dilhèu Dacs, e qu'ei donc lo desvolopament locau enter aqueras vilas qu'en patirà. En efèit que sabem qu'un projècte d'autorota o de LGV ne crea pas jamei d'activitat economica mes que la desplaça.

 

Aqueth avis, se n'enterra pas los projèctes de LGV, l'Estat que pòt decidir totun de las loas utilitats publicas. Que pòrta totun, e un còp mei, ua tèca de las bèras aus arguments capitalistas deus capulats locaus qui sostienan los projèctes. Après la suspension deu pagament per cèrtas institucions de la partida enter Tours e Bordèu, qu'ei lo projècte dinc a l'Estat espanhòu qui ei miaçat.

Libertat qu'ac a tostemps denonciat, aqueths projèctes que son contraris aus nostes interès ! Aqueths projèctes de LGV que participan e desvolopan un sistèmi economic e politic dont non volem pas ! Que denegan la volontat deus pobles e que minjan la moneda publica tau benefici deus grans grops capitalistas qui son a l'origina de tots aqueths projèctes ferroviaris e rotèrs. Destruccion deu paìs, favorizar l'estranspòrt de las mercandisas au detriment de las ecomias locaus e tau benefici de l'especulacion per tota l'Euròpa, concentracion de las poblacions hens las metroplòlas e desertificacion de las campanhas tà que sian colonizadas per l'agro-industrias e la toristalha. Que son de las consequèncias dont patiram se deisham har tots aqueths projèctes.

 

_______________________________________________________________________________________________________

Mais la lutte n'est pas terminée.

 

La commission d'enquête publique a donné un avis défavorable à la déclaration d'utilité publique à propos des projets de ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux Dax. La comission reproche à ces projets, dits GPSO (Grans Projèctes ferroviaris deu Sud-Oest), de menacer l'environnement et, contrairement à ce que disent les pro-LGV, elle estime que ces projets concentreront plus l'activité économique autour des métropoles de Bordeaux et de Toulouse, peut être Dax, et donc le développement local entre ces villes en patira. En effet, on sait qu'un projet d'autoroute ou de LGV ne crée jamais d'activité économique mais se contente de la déplacer.

 

Cet avis n'enterre pas les projets de LGV, l'Etat peut quand même décider de leur utilité publique. Cela porte quand même, une fois de plus, un coup dur aux arguments capitalistes des élus locaux qui soutiennent ces projets. Après la suppression du paiement par certaines institutions de la partie entre Tours et Bordeaux, c'est le projet jusqu'en Espagne qui est menacé.

 

Libertat l'a toujours dénoncé, ces projets sont contraires à nos intérêts! Ces projets de LGV participent et développent un système économique et politique dont nous ne voulons pas! Ils nient la volonté des peuples et s'empiffrent d'argent public pour le bénéfice des grands groupes capitalistes qui sont à l'origine de tous les projets ferroviaires et routiers. Destruction du pays, favoriser le transport des marchandises au détriment de l'économie locale mais au bénéfice de la spéculation dans toute l'Europe, concentration des populations dans les métropoles et désertification des campagnes pour qu'elles soient colonisées par l'agro-industrie et le tourisme. Ce sont les conséquences que nous payerons si nous laissons faire tous ces projets.