Le TAFTA (ou TIPP) est un nouveau traité de libre-échange entre les USA et l’UE visant à démanteler les droits de douanes (inférieur aujourd’hui à 3%..), toutes les normes qui régulent la circulation des marchandises et des capitaux mais aussi ce que nous pouvons nommer des choix de société : réglementations sanitaires, restrictions des investissements liées au droit du travail ou à la protection de l’environnement, appellations géographiques protégées, protection de la vie privée et des données personnelles en ligne. Le TAFTA vise de plus à dé-régulariser de nombreux services dont les services financiers. Ce traité est négocié en catimini par nos gouvernements, en effet après l’esbroufe du réferendum du traité constitutionnel, ils savent que plus grand monde n'est dupe de leur  "démocratie".

 

 

C’est donc une nouvelle étape dans la libéralisation de l’économie mais pas que.

 

Ce traité si on y regarde de plus prêt est la perte des derniers restes de souveraineté des peuples de l’UE. C’est une nouvelle et plus profonde inféodation de l’UE à l’impérialisme US. Les évènements en Ukraine et dans les pays d’Europe de l’Est ont révélé l’étendu de l’ingérence des USA dans la politique européenne et la totale impuissance des états de l’UE, l’État français en tête, de mener une politique commune cohérente. L’UE est un géant économique mais n’a aucun poids politique. La crise générale du capitalisme, d’ailleurs, va révéler dans toute son ampleur les contradictions de cette entité économique, entre les différentes puissances capitalistes qui vont tenter d’influencer dans leur direction la politique commune. Nous avons donc un Etat qui signe un traité avec une ‘union’ disparate d’Etats sans aucune unité ni vision politique.

 

Ce traité est avant tout une victoire des monopoles capitalistes qui régissent le monde, US en tête, mais aussi européen, car les capitalistes européens comptent aussi profiter du marché américain, le plus riche au monde. Les monopoles ( les multinationales qui ne le sont pas en fin de compte) vont pouvoir écraser les dernières barrières de souveraineté des peuples en les rendant illégales. Nous pouvons imaginer que les géants de l’énergie vont pouvoir mettre en justice des états qui auront voté des lois contre l’exploitation du gaz de schiste ou autres. Ou que le concept de sécurité sociale sera considéré comme hors-la-loi , ou bien plus généralement que tout ce qui est encore publique sera soumis aux privatisations, jusqu’à l’Etat.

 

C’est donc la mise en place d’une extra-territorialité du droit américain en Europe que nous avons avec le TAFTA.

 

Ce sera aussi l’occasion pour les capitalistes de nos Etats de profiter  de cette « justice » pour exploiter ces nouveaux marchés et se dédouaner aux yeux de l’opinion publique. C’est une des énièmes preuve du cynisme de la bourgeoisie.

 

Mais peut être bien plus grave, ce traité est en fin de compte une tentative des USA de mutualiser la terrible crise qui frappe leur économie et éviter un éloignement de leurs fidèles alliés (vassaux?) européens. Les USA ont une dette insoutenable, une balance commerciale largement déficitaire et la crise pétrolière qui se profile risque de leur faire perdre le leadership mondiale avec l’abandon du dollar comme monnaie étalon, ce qui signifierait la faillite de l’Etat américain et une crise dont on ne peut imaginer les conséquences.

 

Avec le TAFTA l’Union Européenne démontre définitivement son côté anti-peuple et tous les mensonges sur ce que nous apporterait l’Union, c’est à dire la prospérité et la paix, tout cela s’écroule face au réel. Non seulement nous vivons dans une crise sans précédent et de plus l’UE n’a pas réussit à empêcher la guerre en Ex- Yougoslavie (elle en est même une des artisanes) mais n’a pas non plus évité le conflit en Ukraine et l’actuel massacre des populations civiles dans le Donbass sous le coup des admirateurs du nazi Bandera et de l’ultra-libéralisme. L"implication de plus en plus grande des USA dans la politique européenne nous mène comme "au bon vieux temps" vers la guerre.

 

Il nous faut dénoncer le TAFTA et lutter pour sortir de l’Union Européenne, machinerie technocratique au service des monopoles et de l’impérialisme. Mais que cela soit clair nous refusons la ligne politique chauvine qui voit la France comme un état soumis victime de l’impérialisme US. Les entreprises monopolistiques françaises sont des géants mondiaux du capitalisme, elles pillent la planète et volent les peuples et elles n’ont rien à envier aux entreprises US. L’État français, lui, appuie leurs politiques et n’est en aucun cas une victime, il est comme l’UE un ennemi des peuples et donc il est nécessaire de le démanteler, tout comme les monopoles et le capitalisme en général.

 Copem lo cap au capitau!