Maugrat lo dia e l'òra matiau, 70 personas que son vienudas sostiéner Libertat! e la Tor deu Borrèu dabant lo tribunau de Pâu. Aqueth jutjament qu seguiva lo eveniments de la hèsta de la musica qu'èra clarament ua ahar politica. L'avocat, mèste Blanco, qu'a defenut l'ahar dens aqueth sens cap au jutja e l'Estat. Lo noste militant, quan la jutja que l'a balhat la paraula, que s'ei exprimit en Occitan. La jutja qu'a, alavètz, copat la sedéncia entà deliberar suu hèit de saber s'anèsse har interviener un interprète.

Pendent aqueste temps, dehòra, militants que hasèvan lo jutjament de l'Estat francés, en jutjà'u suus numèros actes fascistas e reaccionaris sons au cors de las soas numèrosas annadas d'existéncia. Despush la Conquista dinc a las tuadèras deus Kanaks, en passar per las negadas deus Argerias dens la Seine, aqueste mèdish dia en 1961. Ua vidèo a vièner.

 

En seguir, organizacions e simpatisants qu'an portat lo lor sostien au mielh deus quaus, Jean Ortiz, lo PCOF, lo NPA, l'Accion Antifa e l'AFPS. Ua camarada qu'a parlat de la situacion deu comunista libanès militant de la causa palestiniana, en prison despush 30 ans. Que saberà, bèth-lèu, se sia totun liberat. Ua manifestacion que serà organizada lo 25 d'octobre a Lanamesan. Qu'apèram, d'aulhors, tot@s  a viéner manifestar.

Après la sortida deu camarada, seguida d'ua presa de paraula, qu'èm anats dinc a la Tor deu Borrèu. Lo deliberat deu procès que sera rendut lo 19 de decème, e qu'apèram tot@s a viener sostiener lo movement.  A maugrat de la mobilizacion e de la defensa ofensiva deu noste avocat, la partida n'ei pas ganhada e que demoram suu huèc.

 

Malgré le jour et l'heure matinale, 70 personnes sont venues soutenir Libertat ! et la Tor deu Borrèu devant le tribunal de Pau. Ce procès qui faisait suite aux évènements de la fête de la musique était clairement une affaire politique. L'avocat, maître Blanco, a défendu l'affaire dans ce sens face au juge et l'Etat. Notre militant, quand la juge lui a donné la parole, s'est exprimé en Occitan. La juge a alors interrompu la scéance pour délibérer sur le fait de savoir si elle allait faire intevenir un interprète!

 

Pendant ce temps, à l'extérieur, des militants faisaient le procès de l’État français, le jugeant sur ses nombreux actes fascistes et réactionnaires au cours de ces nombreuses années d'existence. Depuis la Conquista de notre terre jusqu'aux massacres des Kanaks, en passant par la noyades des Algériens dans la Seine qui s'était déroulée précisément ce jour-ci en 1961. Nous vous ferons part très prochainement de la vidéo.

 

A la suite des organisations et des sympathisants ont apporté leur soutien dont Jean Ortiz, le PCOF, le NPA, l'Action Antifa et l'AFPS. Une camarade a, de plus, évoqué le sort de George Ibrahim Abdallah, communiste libanais militant de la cause palestinienne, en prison depuis 30 ans. Il va savoir très prochainement si il sera enfin libéré. Une manifestation sera organisée le 25 octobre à Lannemezan. Nous appelons d'ailleurs toutes et tous à venir manifester.

 

Après la sortie du camarade, suivie d' une prise parole, nous nous sommes dirigés vers la Tor deu Borrèu. Le délibéré du procés sera rendu le 19 décembre, nous appelons toutes et tous à revenir soutenir le mouvement. Malgré la mobilisation et la défense offensive de notre avocat la partie n'est pas gagnée et nous restons vigilant pour la suite des évènements.